jeudi 22 janvier 2015

La reconstruction de la Vieille Ville de Varsovie

Les premiers plans concernant la reconstruction de Varsovie ont été élaborés pendant l’occupation allemande, après les bombardements en automne 1939. Mais les architectes qui y travaillaient ne pouvaient pas prévoir les événements de 1944 (l’insurrection de Varsovie) et la destruction quasi totale de la ville… Varsovie a été libérée le 17 janvier 1945 et ce jour-là a commencé la grande rentrée des habitants (qui avaient été évacués après la fin de l’insurrection). Des ponts provisoires ont relié à nouveau les deux rives de la Vistule. En janvier, 162.000 personnes vivaient à Varsovie et en mai – 377.000 personnes. Les Varsoviens n’attendaient pas les décisions officielles pour reconstruire leurs maisons, ils se sont vite mis à l’oeuvre. En voyant l’enthousiasme des habitants, les autorités n’avaient pas de doutes: il fallait bien reconstruire cette ville. La population tenait à la reconstruction de la Vieille Ville et du Château Royal. Les travaux dans la Vieille Ville ont démarré en 1949, quant au Château Royal, il a dû attendre beaucoup plus longtemps, j’en parlerai une autre fois.
D’abord, il fallait éliminer les montagnes de décombres en sauvegardant les éléments qui pouvaient être incorporés dans les bâtiments reconstruits. Avant la guerre, les maisons de la Vieille Ville étaient composées d’éléments de différentes époques, mais on a reconstruit seulement les parties du XVIIe et du XVIIIe siècles dont on avait le plus d’informations. Ainsi, une vieille-nouvelle ville a été créée qui est devenue le coeur de la zone touristique de Varsovie. Les architectes ont décidé de reconstruire partiellement les remparts et la Barbacane, qui avaient été démolis déjà au XVIIIe et au XIXe siècles.


Aujourd'hui 98% des terrains de la Vieille Ville appartiennent à l’Etat, mais 70% des locaux ont des propriétaires privés. Les locaux publics abritent plusieurs institutions culturelles comme le Musée historique de Varsovie où on peut visiter les sous-sols rénovés datant du XVe et du XVIe siècles. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire